Binocles et compagnie
© Photo Binocles et Compagnie

Rachid Azdimousa, «Chez les opticiens, on s’engage aussi pour la consommation locale»

Dans le milieu de l’optique, des opticiens favorisent les circuits-courts et s’engagent dans une démarche éco-responsable. Comme le fait Rachid Azdimousa, opticien et gérant du magasin Binocles et Compagnie, pour qui la consommation locale est d’abord un mode de vie qu’il applique au quotidien et qu’il intègre progressivement dans son commerce. C’est cette conviction qui l’a guidé pour le choix de son implantation dans le quartier Neudorf qui est selon lui l’un des quartiers de Strasbourg les plus engagés dans la promotion du local et la préservation de l’environnement. Pour Rachid, consommer local est un engagement qu’il prend plaisir à inculquer à sa clientèle. 

L’Offre Strasbourg : Tu as ouvert ton nouveau magasin en 2019 avec cette intention d’être plus plus engagé dans une démarche éco-responsable. Comment l’appliques-tu au quotidien ? 

Rachid Azdimousa : 
L’impact sur l’environnement et la société va de pair. Si je consomme local, je contribue par la même occasion au développement économique de mon quartier, de ma ville et je préserve l’environnement. Mon objectif est donc de travailler avec des professionnels autour de moi qui fabriquent localement verres et montures. Il n’est pas toujours évident de trouver des produits français qui pourraient intéresser ma clientèle alors j’élargis ma recherche au niveau de l’Europe sans aller plus loin. 

Pour les verres, je travaille depuis 2015 avec un laboratoire français basé à 400 Km de Strasbourg qui fait du 100% made in France qui a la certification Origine France Garantie. Pour ce qui est des montures, mon champ de recherche est plus vaste mais je me limite aux fabrications européennes tout en privilégiant le made in France. 

L’Offre Strasbourg : Est-il facile de trouver des fabricants locaux ? Qui sont ceux avec qui tu travailles ? 

Rachid Azdimousa :
Tout dépend de notre volonté de nous engager dans une démarche éco-responsable. Il est facile de trouver des fabricants locaux en allant par exemple dans les salons dédiés à l’optique. Il existe des espaces dédiés aux fabricants locaux de verres et de montures.  En faisant quelques recherches via Internet et en discutant avec des confrères, on arrive à dénicher des fournisseurs et fabricants locaux. 

C’est ainsi que j’ai déniché la marque INBÔ, fabricant de montures en bois implanté dans les Vosges dont je suis l’un des rares opticiens de Strasbourg à commercialiser leurs lunettes. Cette année j’ai décidé de travailler avec de nouveaux fournisseurs ayant le label national Entreprise du patrimoine vivant. C’est une distinction attribuée aux entreprises françaises ayant un savoir-faire artisanal ou industriel jugé comme d’excellence. Ce label nous garantit justement une production locale. 

L’Offre Strasbourg : Il semble plus simple de convaincre les consommateurs de passer à la consommation locale lorsqu’il s’agit de produits alimentaires, qu’en est-il de l’optique ?

Rachid Azdimousa :
C’est vrai qu’il n’est pas évident de faire accepter des lunettes locales aux clients parce qu’ils sont encore très attachés aux marques connues. Néanmoins de plus en plus de personnes sont sensibles à la production locale. Je sais que ça va prendre du temps, mais on y arrivera.

Pour déclencher l’achat, comme pour tout produit, il faut un vrai coup de cœur. De ce fait, on essaie de comprendre le besoin du client, afin de répondre à ses attentes.  Tout en expliquant notre engouement pour le local. Il ne s’agit pas d’une tendance marketing mais d’un réel enjeu utile à tous car leur achat a un impact positif sur la société et sur l’économie. 

L’Offre Strasbourg : Côté budget, qu’est-ce que ça représente ? 

Rachid Azdimousa :
De manière générale, les lunettes fabriquées en France sont un peu plus chères que celles fabriquées hors de l’Hexagone (en Asie). Toutefois, le choix d’une lunette locale permet de vous distinguer des autres (originalité des matériaux et des couleurs), de préserver l’emploi et l’environnement. De plus, la satisfaction est encore plus grande et gratifiante, lorsqu’on fait un achat plaisir de lunette locale. Je vais encore me répéter mais c’est important : on préserve les emplois, on préserve l’environnement, c’est utile pour tous. Il y a une forme de justice et d’équité sociale. C’est ce qu’on préserve en consommant dans les commerces de proximité et en achetant local. 

Interview réalisé par Leyla Doup Kaïgama


Informations pratiques :
Lundi après-midi sur rendez-vous
Mardi à Vendredi : de 9h00 – 12h30 et de 14h00 – 18h30
Samedi de 9h00 – 12h30 et de 13h30 – 17h00
Tél : 09 67 15 22 38


à voir également dans cette catégorie

Parole de pro

Aziz Derbal «Créer une association de commerçants peut être une solution pour mieux affronter les crises»